La carrière des enseignants est gérée par le CAMES Conseil Africain et Malgache de l’Enseignement Supérieur (par voie de concours) et le CCIU Comité Consultatif Interministériel Universitaire à travers un dossier bien monté aussi bien dans le fonds que dans la forme.

Alors qu’on annonce probablement pour la fin du mois de novembre 2022 à Yaoundé la prochaine session du CCIU, le stress monte et la préparation se fait plus intense pour les candidats qui ont postulé car personne n’aimerait échouer.

Il est important de préciser que ces deux structures suscitées, le CAMES et le CCIU permettent aussi bien aux enseignants des Universités d’Etat qu’à ceux des Universités privées (IPES – Institut Privé de l’Enseignement Supérieur), d’avancer en grade. Ainsi, l’on peut passer d’Assistant à Chargé de Cours (CC), de Chargé de Cours à Maitre de Conférence (MC), de Maître de Conférence à Professeur titulaire. Le dossier ainsi soumis à l’appréciation des experts dans le domaine, doit comporter trois parties essentielles.

En premier, l’identification et les actes administratifs, ensuite la partie la plus importante, l’académique constituée de la note de présentation, les enseignements dispensés, les directions ou codirections des mémoires et/ou thèses des étudiants, les publications d’articles scientifiques dans les revues spécialisées. Enfin, la troisième partie concerne la participation à la gouvernance universitaire, aux séminaires et colloques nationaux ou internationaux. 

Ces changements de grade offrent de nombreux avantages aux récipiendaires et ce sur plusieurs plans. Sur le plan académique, l’on devient plus important à titre d’exemple, seuls les enseignants de rang magistral à savoir à partir de Maitre de Conférences peuvent encadrer des étudiants en thèse. Au plan social, le rayonnement est plus grand, l’âge de la retraite passe de 60 à 65 ans pour les MC et plus. Enfin sur le plan financier, les gains sont plus élevés, le salaire de base augmente de même que la prime de l’enseignement supérieur entrainant de facto un meilleur net à payer. Que dire du montant des gratifications ? Outre ces avantages, il faut ajouter l’avancement indiciaire qui intervient de manière automatique tous les deux ans sauf en cas d’une sanction lourde confirmée et officialisée.

Il est important à plus d’un titre pour un enseignant du supérieur de changer de grade et de veiller sur ses avancements, car ces derniers impactent positivement sa carrière sur tous les plans, à l’interne comme à l’international et bénéficient aux étudiants de même qu’à la nation camerounaise. Pour plus amples explications, il est souhaitable de se rapprocher des spécialistes et des services techniques en la matière qui sont à la DAAC, Direction des Affaires Académiques et de la Coopération dans toutes les universités publiques du Cameroun.

                     Henri MOUNA

Campus Univers

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Information

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Newsletter

En ligne

Nous avons 52 invités et aucun membre en ligne

Facebook

Visitez également