Le 9 octobre, le ministre russe des Affaires étrangères et le secrétaire général de la Ligue des États arabes Ahmed Aboul Gheit tenaient une conférence de presse à Moscou. Sergueï Lavrov a plaidé pour la création d'un Etat palestinien.

«Tout recours à la force doit être évité, il ne faut pas provoquer la mort de populations civiles, quel que soit leur pays», a déclaré Sergueï Lavrov le 9 octobre lors d’une conférence de presse à Moscou avec Ahmed Aboul Gheit, secrétaire général de la Ligue arabe. «Des femmes et des enfants ne peuvent pas être pris en otage», a-t-il fait valoir, soulignant que la Fédération de Russie appelait «toutes les parties à cesser les combats».

«Nous avons entendu les condamnations de nos partenaires occidentaux contre l’attaque d’Israël, nous espérons qu’ils appelleront aussi à l'arrêt des combats, mais leur position suscite beaucoup de questions», a regretté Lavrov.  

«Deux Etats sous l’égide de l’ONU»

«Il y a jamais d’efforts suffisants pour éliminer la cause principale qui sape la stabilité au Proche-Orient, je veux parler du règlement de la question israélo-palestinienne avec la création de deux Etats sous l’égide de l’ONU», a-t-il poursuivi, appelant ainsi à la création d’un Etat palestinien, en conformité avec les accords d’Oslo de 1991 et 1995, qui prévoyait une période de transition et la création de cet Etat au bout de cinq ans.

«Le problème palestinien ne peut plus être laissé de côté», a déclaré le chef de la diplomatie russe. 

Lavrov soutient la Ligue arabe

«Je ne peux pas ne pas rappeler la politique destructrice des Etats-Unis» a-t-il encore souligné, dénonçant que ces derniers cherchaient «à monopoliser tous les efforts » et empêchaient toute «discussion sur la création d’un Etat palestinien ».

«Nous partons du principe qu’il est nécessaire de soutenir activement la Ligue arabe. Cette structure a lancé un certain nombre d’initiatives», a-t-il fait remarquer, évoquant le retour de la Syrie, mais aussi des initiatives pour «normaliser» les relations entre l’Arabie saoudite et l’Iran et entre la Syrie et la Turquie. Et d’ajouter: «nous considérons que la Ligue arabe peut jouer un rôle déterminant dans l’assainissement de la situation régionale pour la mise en place d’un Etat palestinien prévu par l’ONU».

Ahmed Aboul Gheit a qualifié de «cohérente» la position russe. Il y a aura «la septième, la huitième, la neuvième guerre» si la politique d’Israël reste inchangée, a-t-il prévenu.

A l'international, des réactions contrastées

L’Ukraine, l’UE, la Grande-Bretagne et la France ont condamné l’attaque du Hamas, Emmanuel Macron fustigeant «les attaques terroristes du Hamas contre Israël». Le président américain Joe Biden a assuré le 7 octobre Israël de son soutien inébranlable. La Russie a de son côté appelé le jour même les parties à la retenue et au retour à la table des négociations, selon les termes employés par le vice-ministre russe des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov. Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères a ensuite appelé à un cessez-le-feu immédiat, à l'instar tant de l'Union africaine que de la Chine.

Le Hezbollah libanais et l'ayatollah Khamenei, le guide de la révolution iranienne, apportent quant à eux leur soutien à l'opération du Hamas contre Israël.

Source: https://francais.rt.com/international/107478-conference-presse-lavrov-secretaire-ligue-arabe-gheit

Campus Univers

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Information

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Newsletter

En ligne

Nous avons 29 invités et aucun membre en ligne

Facebook

Visitez également